Le vin argentin

Le vin est depuis des années comme l’instrument de puissance des nations. En effet, l’Argentine, cinquième producteur mondial du vin, est l’un des pays émergents qui commence à se distinguer dans le marché du vin. Considéré comme l’un des producteurs du nouveau monde, l’Argentine possède la tradition de production du vin depuis des siècles. Les argentins étaient depuis toujours des grands consommateurs de vins vu qu’ils ont des origines européenne.

Des industriels et des négociants français se sont mis dans l’air du temps, ont conquit l’Argentine pour son vin, comme le cas de la société Raphaël Michel qui assemble le vin des viticulteurs argentins.

Un peu d’histoire du vin argentin

L’Argentine est le nouveau pays du vin où on en produit de plus en plus de grands crus. Sixième exportateur mondial du vin, les premiers plants ont été introduits par les conquistador espagnols dans les années 1500. Ce n’est qu’au 18 et 19 eme siècle que la production de vin d’assez bonne qualité a été enregistre, grâce aux premières vagues d’immigrants venus de régions vinicoles (d’Espagne d’Italie et notamment de France). Vu que la majorité des habitants sont d’origine européenne, les argentins étaient depuis toujours des grands consommateurs de vin. C’est l’une des raisons qui ont  tardé l’exportation du vin l’argentin, puisque toute la production du vin est complètement consommée par le marché national. Mais, depuis une vingtaine d’années, comme en France, les habitudes de consommation du vin ont changé. En buvant moins de vin, les producteurs se sont plus intéressés à la qualité qu’a la production en grande quantité. Mais encore, ils se sont mis à la recherche de nouveau marché internationale. Au cours de ces deux dernières décennies, de très bons investissements ont été réalisé, aussi bien, par les « bodegas » traditionnelles liées aux grandes familles du vin d’Argentine, que des nouveaux entrants venues de l’étranger dont beaucoup de français, comme les grands noms de bordelais ou des négociants comme le Raphaël Michel. Les deux produisent du vin pour le marché intérieur, mais aussi pour l’exportation dont les deux principales destinations les États unis et le Brésil.

Le cépage argentin

La variété qui est à l’origine du succès du vin argentin, c’est le malbec. D’origine, c’est une variété française qui donne des vins rouges moyens en France, mais en Argentine, elle s’exprime différemment en produisant des vins de très bonne qualité.

Des industriels et des négociants français à la conquête des vignobles argentins

Pour gagner plus d’argent, mais notamment pour gagner plus de terrains viticoles, dans des nouveaux pays qui se développent et pour être aussi dans l’air du temps que plein d’industriels et de négociants se sont installés en Argentine. Bien sûr, le petit bonus attractif, est le coût de la main d’œuvre en Argentine, qui est beaucoup moins chère qu’en France. Ce qui fait qu’on peut produire des vins de très bonne qualité à des prix extrêmement raisonnable.