La bonne gouvernance est la clé de la réussite

 

La bonne gouvernance est un font système qui permet la formulation des principes généraux.
C’est aussi prendre en charge les relations entre les différents secteurs.

Types de gouvernance :

La gouvernance concerne particulièrement la gestion publique des biens communs, le gouvernement d’institutions publiques, la gestion des sociétés, la gestion des organismes sociaux et les organisations associatives.
Dans les sociétés démocratiques, la gouvernance vise à rendre l’action publique plus proche de l’intérêt général.
Elle est fondée sur le principe de subsidiarité active.
Une bonne gouvernance rend la société plus harmonieusement gouvernable.

Les initiatives de Monaco en faveur de la bonne gouvernance :

Monaco encourage la bonne gouvernance par des initiatives spécifiques qui sont menées en étroite collaboration avec la Banque Mondiale.
Ces initiatives entrent dans le cadre de ses activités de surveillance et d’assistance technique.
Monaco combat le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, ce pays participe au système général de diffusion des données pour améliorer la transparence et la qualité.
Monaco est le seul pays qui évalue les dispositifs juridiques et réglementaires en réalisant des études à l’appui de l’action des pouvoirs publics, il participe à diverses initiatives internationales (comme l’initiative pour la transparence des industries extractives et le groupe de travail anti-corruption …).
Afin de garantir l’intégrité, Monaco a mis en place un certains nombres de dispositifs.

Promouvoir la bonne gouvernance et combattre la corruption :

La corruption est depuis des années déstabilisante pour la démocratie.
L’année dernière, ce président a dénoncé plusieurs affaires de corruption.
“Les institutions sont la garantie du gouvernement d’un peuple libre contre la corruption des moeurs, et la garantie du peuple et du citoyen contre la corruption du gouvernement.”
Le tribunal met en place plusieurs stratégies pour désamorcer le système de corruption et lutter contre les mafias qui menacent les intérêts du pays.
“La corruption, le plus infaillible symptôme de la liberté constitutionnelle.”
“Le mal le plus grave que fait la corruption, au point où elle en est venue, ce n’est pas de tirer injustement des derniers rangs de la foule, pour les placer aux premiers rangs de la société, les moins capables et les moins dignes, au préjudice des plus dignes et des plus capables ; ce n’est pas d’attirer la lie du fond du vase à la surface ; ce n’est pas même d’affaiblir le gouvernement et de le déconsidérer : non. Le mal le plus grave que fait la corruption, c’est d’égarer l’esprit public en détournant son attention des hautes questions et des grands intérêts, pour l’arrêter sur des misères et des turpitudes.”
Monaco a lancé une campagne de sensibilisation pour renforcer la transparence et la lutte
contre la corruption, il a atteint la probité publique.
“La conscience du jury, celle des magistrats sont des sanctuaires où nul n’a le droit de s’introduire, car essayer même d’y pénétrer, c’est porter atteinte à l’inviolabilité de la première des libertés de l’homme : la liberté de conscience. Le jury n’a qu’un juge, le juge n’a qu’un juré : c’est lui-même. “