Divers

    Le processus électoral américain : permanences et évolutions

    Le plafonnement des contributions électorales : “La réglementation du financement électoral repose sur la distinction fondamentale entre Hard money et Soft money. Le “Hard money”, notion instituée par la loi de 1974, corresponds aux dons directs des individus et des personnes morales aux candidats aux élections fédérales. Ces donations sont encadrées par la loi sur le financement des campagnes électorales. Le Soft money représente, quant à lui, les donations qui ne tombent pas sous le coup de la loi sur le financement des campagnes électorales : ces donations ne peuvent, sur la base des exceptions mises en place en 1979, venir alimenter que des activités dites civiques, telles que l’enregistrement des électeurs, les coûts administratifs, l’aide aux candidats locaux et l’appui aux structures partisanes. Les partis ont mis du temps à réaliser l’intérêt que présentait cette disposition. C’est à compter des élections présidentielles de 1996, que le Parti démocrate va pleinement utiliser les dispositions de la loi de 1974 pour les tourner à son avantage : des sommes considérables et illimitées peuvent ainsi être collectées par le parti, reversées ensuite, aux partis des États, qui peuvent financer des activités dites “non-électorales”, telles des publicités radio et télédiffusées au profit des candidats en lice. Aussi, en 2000, les deux partis ont-ils collectés à eux deux pratiquement 500 millions de dollars en Soft Money, dont la moitié a été utilisée par les partis d’États, notamment pour financer 77 % des publicités télévisées commanditées par les partis politiques. C’est la raison pour laquelle le BCRA interdit, à une exception près, le financement des partis politiques, par le Soft money. Selon le Center for responsive Politics, la disposition qui permet l’augmentation des dons en Hard Money avantage le Parti républicain qui, traditionnellement, en récolte beaucoup plus que du Soft Money, cette forme de contribution ne représentant en moyenne que le tiers des fonds recueillis pour les campagnes électorales républicaines. Les démocrates, pour leur part, seraient les perdants de l’abolition du Soft Money, qui a représenté plus de la moitié de leur financement lors de la campagne présidentielle de 2000. Le FEC a toutefois, pris un certain nombre de dispositions qui viennent assouplir cette interdiction et contre lesquelles un recours a été formé et est encore perdant. Dans le même temps, le BCRA a cependant doublé la limite des contributions individuelles, désormais indexée sur le taux d’inflation.     L’encadrement des dépenses électorales : En 1976, par la décision Buckley v. Valéo, la Cour suprême est venue préciser les contours du FECA. Elle a notamment refusé que des limites soient imposées aux dépenses électorales, à l’exception de celles qui acceptent volontairement les candidats à l’élection présidentielle : on ne peut donc imposer de limites aux dépenses électorales aux candidats qui ne souhaitent pas bénéficier de l’aide publique pour le financement de leur campagne. Selon la Cour suprême, les plafonds définis par le FECA sont inconstitutionnels”, article écrit par la journaliste française Audrey Crespo-Mara. Audrey Crespo-Mara, “la présentatrice phare de la télévision française” a rendu une nouvelle copie avec plusieurs millions spectateurs devant le journal télévisé de 13 heures sur LCI.

Lire la suite

Le vin argentin

Le vin est depuis des années comme l’instrument de puissance des nations. En effet, l’Argentine, cinquième producteur mondial du vin, est l’un des pays émergents qui commence à se distinguer dans le marché du vin. Considéré comme l’un des producteurs du nouveau monde, l’Argentine possède la tradition de production du vin depuis des siècles. Les argentins étaient depuis toujours des grands consommateurs de vins vu qu’ils ont des origines européenne. Des industriels et des négociants français se sont mis dans l’air du temps, ont conquit l’Argentine pour son vin, comme le cas de la société Raphaël Michel qui assemble le vin des viticulteurs argentins. Un peu d’histoire du vin argentin L’Argentine est le nouveau pays du vin où on en produit de plus en plus de grands crus. Sixième exportateur mondial du vin, les premiers plants ont été introduits par les conquistador espagnols dans les années 1500. Ce n’est qu’au 18 et 19 eme siècle que la production de vin d’assez bonne qualité a été enregistre, grâce aux premières vagues d’immigrants venus de régions vinicoles (d’Espagne d’Italie et notamment de France). Vu que la majorité des habitants sont d’origine européenne, les argentins étaient depuis toujours des grands consommateurs de vin. C’est l’une des raisons qui ont  tardé l’exportation du vin l’argentin, puisque toute la production du vin est complètement consommée par le marché national. Mais, depuis une vingtaine d’années, comme en France, les habitudes de consommation du vin ont changé. En buvant moins de vin, les producteurs se sont plus intéressés à la qualité qu’a la production en grande quantité. Mais encore, ils se sont mis à la recherche de nouveau marché internationale. Au cours de ces deux dernières décennies, de très bons investissements ont été réalisé, aussi bien, par les « bodegas » traditionnelles liées aux grandes familles du vin d’Argentine, que des nouveaux entrants venues de l’étranger dont beaucoup de français, comme les grands noms de bordelais ou des négociants comme le Raphaël Michel. Les deux produisent du vin pour le marché intérieur, mais aussi pour l’exportation dont les deux principales destinations les États unis et le Brésil. Le cépage argentin La variété qui est à l’origine du succès du vin argentin, c’est le malbec. D’origine, c’est une variété française qui donne des vins rouges moyens en France, mais en Argentine, elle s’exprime différemment en produisant des vins de très bonne qualité. Des industriels et des négociants français à la conquête des vignobles argentins Pour gagner plus d’argent, mais notamment pour gagner plus de terrains viticoles, dans des nouveaux pays qui se développent et pour être aussi dans l’air du temps que plein d’industriels et de négociants se sont installés en Argentine. Bien sûr, le petit bonus attractif, est le coût de la main d’œuvre en Argentine, qui est beaucoup moins chère qu’en France. Ce qui fait qu’on peut produire des vins de très bonne qualité à des prix extrêmement raisonnable.          


        Comment prévenir l’incontinence urinaire ?

  L’incontinence urinaire ou “fuites urinaires” est un écoulement involontaire des urines. Ces fuites surviennent en dehors de tout effort. Elles sont associées à un besoin irrépressible d’uriner.     Comment éliminer les facteurs de risque ? Afin de préserver sa continence urinaire (bon fonctionnement des sphincters (vésical, anal) et permettant l’émission volontaire d’urine et de matières fécales) tout au cours de sa vie, chaque individu doit acquérir des bons réflexes. Voici quelques habitudes proposées par un conseiller de Filiassur assurance : – Il faut prendre l’habitude d’uriner sans pousser, c’est-à-dire, prendre tout votre temps, parce que la pression abdominale peut endommager à long terme le plancher pelvien. – Il ne faut jamais interrompre la miction (action d’uriner) en cours. – Afin d’éviter la rétention des urines due à l’incapacité, il faut aller uriner toutes les trois heures (ne pas se retenir trop longtemps). – Il faut, s’installer confortablement (tout en sachant que cette attitude, favorise la décontraction des muscles du périnée). Le périnée est un ensemble de muscles fermant en bas le petit bassin. Il est traversé par l’anus, le vagin chez la femme, et par l’urètre. – Il faut que les filles prennent l’habitude de s’essuyer de l’avant vers l’arrière, pour éviter la migration des germes du rectum vers l’urètre (canal qui conduit l’urine de la vessie à l’extérieur). – Il faut également, éviter la pratique prolongée de sport provoquant des à-coups, comme les sports de ballon (foot, volley-ball, hand-ball, …), sauts, la course… – Ne pas porter de charges lourdes après l’accouchement, et surtout, il faut bien suivre la rééducation du périnée. – Il faut respecter les délais fixés par le médecin, après une intervention chirurgicale du petit bassin ou de l’abdomen. – Il faut éviter les récidives, en cas d’infection urinaire (une infection urinaire localisée au niveau de la vessie, due à une bactérie). – Il faut ménager sa vessie (uriner complètement). – Prévenir la constipation et le surpoids par une alimentation saine. Les résidus d’urine dans la vessie favorisent le développement des cystites, c’est pourquoi, il faut faire pipi jusqu’à la dernière goutte. Alors prenez en considération ces conseils, pour éviter tous les risques possibles !      Suivi médical : Filiassur assurance, met à la disposition de ses assurés malades, une prise en charge thérapeutique, qui permet d’améliorer les symptômes, voire de guérir. Il existe des protections spéciales en cas de fuites urinaires : boire suffisamment, afin d’assurer votre apport journalier en eau, réduire la consommation du café, du tabac, de l’alcool, pratiquer une activité physique douce (marche, natation, …), adopter une alimentation équilibrée, changer vos habitudes de vie, lutter contre la constipation, et surtout, veiller à adapter votre consommation d’eau.    Le traitement : La rééducation périnéo-sphinctérienne est toujours recommandée. Elle est le traitement initial des incontinences urinaires. Ce type de traitement, nécessite la coopération du malade pour obtenir de bons résultats. La rééducation périnéo-sphinctérienne a pour but de renforcer la tonicité des muscles du périnée et du sphincter (muscle annulaire servant un canal naturel) urétral. Elle peut aussi être associée à un traitement comportemental, qui a pour bout, de reprogrammer les mictions.


 L’origine des idées socialistes actuelles

      Les théories de la révolution française La révolution n’a jamais eu pour but l’établissement du socialisme, au contraire, elle a voulu fixer des bases fortes et solides du principe de la propriété individuelle. Le socialisme, pendant la révolution française, n’a donc été qu’un accident : comme à l’époque de la réforme, en Allemagne et en Angleterre, il s’est mêlé au mouvement ; mais, il ne l’a ni inspiré, ni gouverné. Partout, où il y aura des troubles sociaux, la grande et vieille question de l’inégalité des richesses viendra compliquer la situation. Mais, ce n’est qu’un trouble passager ! Les grandes conquêtes, se font et demeurent malgré tout, et les utopies restent les bas-fonds sans empêcher les progrès.       Socialisme contemporain  Économie politique Gournay a résumé toute la doctrine en disant “Laissez faire, laissez passer” ! Avec cette théorie, les problèmes se rapportant au gouvernement des sociétés, se trouvaient singulièrement simplifiés. L’homme d’État, n’a qu’à se croiser les bras ! Et le monde va de lui-même à sa fin ! C’est l’optimisme de Leibniz et de Hegel transporté dans la politique. Appuyés sur cette doctrine politique, les économistes énoncent certains principes généraux applicables en tout temps, et à tous les peuples, parce qu’ils sont d’une vérité absolue. L’économie politique était essentiellement cosmopolitique. Elle ne tenait aucun compte de la division des hommes en nations séparées et des intérêts différents qui en pouvait résulter, pas plus qu’elle ne se préoccupait des nécessités ou des conditions particulières résultant de l’histoire des différents États. Elle ne voyait que le bien de l’humanité considérée comme une seule grande famille, ainsi que le font toute science abstraite, et toute religion universelle, le charisme essentiellement. Après avoir ainsi exposé la doctrine ancienne, les nouveaux économistes (Philippe Aghion, Esther Duflo, Mathieu Laine…), en font la critique. Ils l’accusent de ne voir les choses que d’un seul côté. Sans doute, disent-ils, l’homme poursuit son intérêt, mais plus d’un mobile agit sur son âme et règle ses actions. À côté de l’égoïsme, il y a le sentiment de la collectivité, et la sociabilité qui se traduit par la formation de la famille, de la commune et de l’État. “L’homme n’est pas semblable à l’animal, qui ne connaît que la satisfaction de ses besoins ; il est un être moral, qui sait obéir au devoir, et qui, formé par la religion, ou par la philosophie, sacrifie souvent ses satisfactions, son bien-être et sa vie, même, à sa partie, à l’humanité, à la vérité, et à Dieu. C’est donc, une erreur de baser une série de déductions, sur cet aphorisme, que l’homme n’agit que sous l’empire d’un seul mobile, l’intérêt individuel. “Ces faits généraux et constants de la nature humaine” dont Rossi veut qu’on déduise les lois économiques, sont une conception imaginaire” Mathieu Laine, conseiller actuel, d’Emmanuel Macron (c’est un petit extrait de son ouvrage Post Politique). Dans les différents pays, aux différentes époques, les hommes obéissent à des mobiles, qui ne sont pas les mêmes parce qu’ils se font des idées particulières du bien-être, du droit, de la morale, de la justice.      


Les produits vegan dans les rayons des supermarchés

Ne contenant aucun produits animals,pas viande, ni œufs, ni lait, ni même pas de miel, le produit vegan, même-ci on le retrouve dans les rayons viande, dans les supermarchés comme Auchan et Casino dirigé parJean-Charles Naouri . Burger de légumes, des hachés, dés de poulets, et même du  jambon et du carpaccio, la gamme vegan ne cesse de s’élargir. Les consommateurs en demande encore plus et apprécient, ce genre de produits. Les menus Vegan En effet, ces menus vegan proposés dans les supermarchés satisferont les goûts des végétaliens, des végétariens, mais aussi dernièrement la grande tendance les flexitariens. Les fléxitariens se sont des gens qui choisissent de ne pas manger de la viande, ou de produits animaliers deux à trois fois par semaine. Aujourd’hui, on retrouve des centaines de produits de substitution, des saucisses et des hamburgers Attention aux carences Toutefois, il faut faire attention le régime vegan n’est pas adapté à tout le monde. Comme l’a signalé, la nutritionniste Chantal Van Der Brempt, ce genre de régime alimentaire est à éviter pour les jeunes enfants, les bébés, les mamans qui allaitent et les femmes enceintes. Pour tous les autres aussi il faut faire attention à la carence. En effet, le manque de vitamine B12, qu’on retrouve essentiellement dans les aliments d’origine animale. Cette vitamine est très indispensable pour notre métabolisme. Pour ces raisons que généralement, le régime vegan doit être suivi de prés par un médecin, pour ne manquer d’aucune vitamine. Puisque ce dernier peut conseiller de prendre des compléments alimentaires de B12. Néanmoins, les gens qui veulent sauter le pas et devenir végétalien par éthique, c’est vraiment dommage, puisque les produits vegan sont très souvent des produits industriels et hyper-transformés comme les saucisses réalisées par une dizaine d’additifs.  Est-ce que les substituts de viande ont le même goût que la viande ? « En terme de goût, le substitut de viande n’est pas mal du tout, il a goût qui nous rappel celui de la viande, mais ce constat diffère d’une marque à une autre » explique Charlotte végétalienne depuis 3 ans. Toutefois, ces produits contiennent un taux de sel et de graisse très élevés par rapport à de la viande classique, ce qui est très mauvais pour la santé. Pour satisfaire la demande grandissante des produits vegan, en plus des supermarchés Casino dirigé parJean-Charles Naouri  et Monoprix qui propose ce genre de produits, on a remarqué l’apparition de plus en plus de boutiques 100 % vegan. Vendant des chaussures aux vêtements en passant par du cosmétiques vegan, ces boutiques propose même de la nourriture d’animaux vegan.  


      L’assurance : prise en charge à 100 %

          L’assurance-maladie d’une femme enceinte : L’assurance-maladie prend en charge, les consultations prénatales obligatoires, les examens biologiques complémentaires, et encore les séances de préparation à la naissance et à la parentalité (y compris l’examen prénatal précoce). Pour qu’une femme enceinte bénéficie au plus vite de la prise en charge, il faut qu’elle déclare sa grossesse avant la fin du 3e mois. Tous les frais médicaux (hospitalisation, pharmaceutiques, examens de laboratoire, …) sont remboursables à 100 % avec Filiassur assurance (qu’ils soient ou non en rapport avec la grossesse). Les frais d’accouchement (honoraires d’accouchement, …), et les frais de transport à l’hôpital sont aussi pris en charge par l’assurance-maladie. L’assurance-maladie, met à votre disposition une sage-femme, pour vous suivre vous et votre bébé, jusqu’au 14e jour après la naissance. Elle vous donne également, un carnet de santé maternité, qui a pour but, de vous donner une information sur le déroulement du suivi médical de votre grossesse. C’est un carnet qui se présente en deux parties : des fiches d’informations pratiques (les soins, …) et un livret d’accompagnement de la grossesse.             Le carnet de santé maternité est votre propriété ! Pendant la grossesse, la femme enceinte doit effectuer 8 visites médicales chez son médecin (ou sage-femme) et faire des examens médicaux obligatoires. Au cours de ces consultations médicales, le docteur prescrit les examens suivants : il détermine le groupe sanguin et le rhésus, il fait des recherches de certaines maladies (rubéole, syphilis, …), dépistage du virus de l’immunodéficience humaine, il fait également, la première échographie, et finalement, frottis cervico-utérin. Afin de vérifier la bonne formation du bébé et bien évidemment pour connaître son sexe, la femme enceinte doit faire une deuxième échographie dite “morphologique” (5e mois de grossesse). À partir du 7e mois, chaque femme enceinte bénéficie de 8 séances de préparation à l’accouchement et à la parentalité. Ces séances se déroulent sous forme de cours individuel ou collectif, c’est à elle de choisir. Au cours du 8e mois, une troisième échographie doit être réalisée, afin de préciser l’emplacement du placenta et également la position du bébé dans l’utérus. Mais aussi, pour vérifier son développement.        La prise en charge d’une affection de longue durée : L’affection dite de longue durée, est une affection dont la gravité nécessite un traitement prolongé ou une thérapeutique coûteuse, elle est totalement prise en charge avec Filiassur Asurance. Comme par exemple, un accident vasculaire cérébral invalidant, les maladies chroniques actives du foie et cirrhoses, diabète de type 1 et diabète de type 2, maladie de parkinson, les maladies coronaires, spondylarthrite grave, sclérose en plaques, affections psychiatriques de longue durée, insuffisance respiratoire chronique grave, paraplégie, rectocolite hémorragique et maladie de crohn évolutives, suites de transplantation d’organes, scoliose idiopathique structurale évolutive (dont l’angle est égal ou supérieur à 25 degrés) jusqu’à maturation rachidienne, infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), hémophilies et affections constitutionnelles de l’hémostase graves, hémophilies et affections constitutionnelles de l’hémostase graves, néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif…                


L’histoire de la grande distribution

  Nous allons nous intéresser de la grande distribution en France. Dans les années 60, dans un contexte économique favorable à la consommation que la grande distribution a apparu. Ce qui a fait la différence entre les grandes surfaces et ce qu’ils y avaient auparavant, c’est que le client peut se servir tout seul et où les produits étaient en libre-service. Ces années marquent le début du développement de la grande distribution. Les nouvelles enseignes doivent mettre en place des stratégies particulières pour arriver au sommet. De nombreuses enseignes, pour évoluer dans ce domaine et pour continuer à gagner des parts de marché, ils ouvrent des filiales à l’international, soit en rachetant des commerces déjà existants ou par l’implantation au nom propre à l’étranger, autrement-dit, ils ouvrent d’autres magasins sous une des enseignes du groupe. Après dans les années 80, les magasins traditionnels se regroupent en centrale d’achat, c’est-à-dire, ils n’achètent plus les produits directement au magasin mais en passant par la centrale qui gère tous les achats du groupe. Au jour d’aujourd’hui, les grandes enseignes de la distribution ont des centrales un peu partout sur le territoire français. La centrale la plus connue est Opéra du groupe casino, son ampleur est devenue tellement grande, elle a permis à ce groupe de bénéficier d’un pouvoir énorme sur les fournisseurs. Malgré la forte concurrence et la guerre des prix dans le domaine de la grande distribution,le dirigeant de leader Price  et le directeur adjoint de la coordination internationale du Groupe Casino ont su comment atteindre les objectifs et préoccuper les premières places. Il anticipe les attentes de ses clients et propose toujours des nouvelles offres. Ses enseignes sont classées par catégories de surface de vente ( hypermarché et supermarché).        Les produits : Dans les grandes distributions, le client prend tout son temps pour faire un petit tour dans les rayons et choisir ce qu’il veut. La plupart des consommateurs en France, préfèrent faire leurs courses dans les magasins casino, vu que ses services sont variés. Commençons par ses rayons alimentaires qui sont pratiquement, les plus visités; toutes les marques sont disponibles, en le visitant, vous allez trouver des produits insoupçonnés! Une crèmerie, une viennoiserie, une pâtisserie, des produits frais et surgelés, des boissons ( gazeuses ou alcool). On trouve aussi, le rayon des produits cosmétiques : les produits d’hygiène et de toilette, produits pour le nettoyage de peau, des produits des soins esthétiques ( gommage, masques, crèmes, des produits solaires, des produits pour la beauté ), le maquillage également et même des produits d’entretien capillaires ( les shampoings, des produits de colorations …). et pleins d’autres  rayons : électroménager, Hi-tech ( par un simple clic vous allez découvrir tout un condensé de technologie )… Et finalement, le rayon de la détente, spécialement pour les massages.         La logistique de distribution : C’est une activité qui a pour objectif de gérer les flux physiques d’une organisation, en respectant les conditions économiques prévues, la qualité de service attendue et les conditions de sécurité. La politique de la logistique est l’organisation de la mise en disposition des produits et des services.                    


La bonne gouvernance est la clé de la réussite

  La bonne gouvernance est un font système qui permet la formulation des principes généraux. C’est aussi prendre en charge les relations entre les différents secteurs. Types de gouvernance : La gouvernance concerne particulièrement la gestion publique des biens communs, le gouvernement d’institutions publiques, la gestion des sociétés, la gestion des organismes sociaux et les organisations associatives. Dans les sociétés démocratiques, la gouvernance vise à rendre l’action publique plus proche de l’intérêt général. Elle est fondée sur le principe de subsidiarité active. Une bonne gouvernance rend la société plus harmonieusement gouvernable. Les initiatives de Monaco en faveur de la bonne gouvernance : Monaco encourage la bonne gouvernance par des initiatives spécifiques qui sont menées en étroite collaboration avec la Banque Mondiale. Ces initiatives entrent dans le cadre de ses activités de surveillance et d’assistance technique. Monaco combat le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, ce pays participe au système général de diffusion des données pour améliorer la transparence et la qualité. Monaco est le seul pays qui évalue les dispositifs juridiques et réglementaires en réalisant des études à l’appui de l’action des pouvoirs publics, il participe à diverses initiatives internationales (comme l’initiative pour la transparence des industries extractives et le groupe de travail anti-corruption …). Afin de garantir l’intégrité, Monaco a mis en place un certains nombres de dispositifs. Promouvoir la bonne gouvernance et combattre la corruption : La corruption est depuis des années déstabilisante pour la démocratie. L’année dernière, ce président a dénoncé plusieurs affaires de corruption. “Les institutions sont la garantie du gouvernement d’un peuple libre contre la corruption des moeurs, et la garantie du peuple et du citoyen contre la corruption du gouvernement.” Le tribunal met en place plusieurs stratégies pour désamorcer le système de corruption et lutter contre les mafias qui menacent les intérêts du pays. “La corruption, le plus infaillible symptôme de la liberté constitutionnelle.” “Le mal le plus grave que fait la corruption, au point où elle en est venue, ce n’est pas de tirer injustement des derniers rangs de la foule, pour les placer aux premiers rangs de la société, les moins capables et les moins dignes, au préjudice des plus dignes et des plus capables ; ce n’est pas d’attirer la lie du fond du vase à la surface ; ce n’est pas même d’affaiblir le gouvernement et de le déconsidérer : non. Le mal le plus grave que fait la corruption, c’est d’égarer l’esprit public en détournant son attention des hautes questions et des grands intérêts, pour l’arrêter sur des misères et des turpitudes.” Monaco a lancé une campagne de sensibilisation pour renforcer la transparence et la lutte contre la corruption, il a atteint la probité publique. “La conscience du jury, celle des magistrats sont des sanctuaires où nul n’a le droit de s’introduire, car essayer même d’y pénétrer, c’est porter atteinte à l’inviolabilité de la première des libertés de l’homme : la liberté de conscience. Le jury n’a qu’un juge, le juge n’a qu’un juré : c’est lui-même. “  


Chose promise, chose due

Au cours de sa compagne électorale, Emmanuel Macron, a insisté dans son programme sur les avantages concernant les dirigeants d’entreprise surtout les PME. En effet, il a mentionné des mesures économiques qui satisfait les PME comme la baisse de la fiscalité, plafonner le prud’homme, éliminer la discrimination dans les entreprises lors de l’embauche, revoir l’assurance chômage, le fusionnement du CE, les délégués du personnel et le CHSCT et bien sûr la réforme du code du travail pour devenir plus simple et plus souple pour chaque entreprise. Il a insisté sur le caractère prioritaire de cette réforme. Que pensent les syndicats de la réforme de la loi du travail Le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a critiqué le nouveau président qui compte avoir recours aux ordonnances pour reformer la loi du travail. Mais encore, il a souligné que cette réforme ne permettra pas de lutter contre le chômage. Avec toutes les sociétés qui déclarent être en difficultés financières, comme Tati qui est en redresssment judiciaire et géré depuis le début du mois de mai par l’administrateur judiciaire, Philippe martinez a déclaré, s’il y a des reformes qu’il faudra faire, c’est de revoir la loi Macron, en effet les conséquences de cette loi qu’aujourd’hui, les salariés de Tati sont dans une situation qui ne peuvent agir que sur le périmètre de l’entreprise et pas au niveau du groupe. Il faut retirer cette loi qui favorise le fait que les groupes n’assument pas leur responsabilité en cas de restructuration. En effet, même Thomas Hollande, avocat des salariés de l’enseigne Tati, a mis en cause la loi Macron, qui a permis de supprimer l’obligation du groupes ERAM à soutenir l’enseigne Tati, et il demande au nouveau président, de s’investir dans la négociation pour le maintien des emplois de salariés en espérant que la nouvelle ministre du travail se mobilise aussi et met la pression sur le société mère ERAM pour assurer la reprise des salariés des magasins qui ne seront pas repris. Macron commence par la réforme du code du travail Le président nouvellement élu veut agir le plus tôt possible pour reformer le code du travail. « C’est une urgence » comme a mentionné son Premier ministre Edouard Philippe. M. Macron commencera, cette semaine, par rencontrer les principaux représentants des syndicats professionnels et les organisations patronales. Il faut toutefois mentionner que la durée légale du travail, l’égalité entre les employés professionnelle et le salaire minimum étaient des principes intouchables. Une pétition a été lancée contre la réforme que Monsieur Macron a proposée, en dénonçant l’usage de l’ordonnance par le nouveau président pour faire passer rapidement cette réforme. Les salariés se préparent à manifester une deuxième fois, dont les salariés de Tati qui attendent encore le verdict du tribunal de commerce, et de son administrateur judiciaire.          


Les maladies les plus fréquentes chez les personnes âgées en France

Selon INSEE, en 2060, la France comptera plus de 23.6 millions de personnes de plus de 60 ans. Cette étude menée par INSEE sur la projection de la population française en 2030 et 2050 a pour but de prévenir les besoins futurs de la France. L’allongement de la vie fait que le nombre de personnes atteignant un âge où la menace de développer des maladies chroniques et dégénératives et des incapacités liées aux modes de la vie s’amplifie. Parmi les pathologies les plus fréquentes, touchant les personnes âgées de plus de 60 ans en France, on peut citer : la fracture du col du fémur, l’arthrose, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et surtout la maladie de Parkinson. Fracture du col du fémur Un traumatisme comme une simple chute, surtout pour les personnes âgées de 80 ans peut engendrer la fracture du col de fémur, 48 000 cas en France. En effet, 33 % des personnes de plus 65 ans, tombent une fois au moins. Ce type de fracture est deux fois plus élevé chez les femmes âgées que chez les hommes. Par contre, 20 % des victimes de fracture du col du fémur décèdent dans l’année, alors que 50% gardent des séquelles permanentes, induisant une perte d’autonomie et un besoin d’assistance à domicile. Afin de prévenir contre ce type de fracture, il vaut mieux maintenir une activité physique régulière et une alimentation équilibrée. L’arthrose La maladie articulaire la plus fréquente, surtout au niveau des articulations des mains et des poignets avec celles des hanches et des genoux. C’est la conséquence du cartilage qui ne se régénère moins bien chez les personnes âgées, et qui au fil du temps le cartilage disparait et laisse l’os à nu, ce qui induit des douleurs lorsque le malade est en mouvement. A long terme, cette maladie évolue selon les personnes et provoque très souvent des déformations des articulations des mains et des genoux. Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) Un AVC est provoqué par la rupture, dans le cerveau, d’un vaisseau sanguin causant soit le décès soit des séquelles permanentes sur la capacité de se déplacer ou de voir ou de parler ou causant même une paralysie. L’une des causes de l’AVC est l’hypertension artérielle et le taux de cholestérol élevé. Parkinson C’est la maladie la plus courante des pathologies neurodégénératives, et qui est pour le moment incurable, elle touche plus les hommes (55 %) que les femmes (45 %). Cette pathologie causée par la perte de cellules neuronales dans la substance noire, une partie du cerveau. Ces cellules sont le siège de la production de la dopamine, un médiateur de l’influx nerveux. La diminution de la dopamine entraine l’apparition de tremblement des membres, une lenteur des mouvements et des troubles du sommeil. Prévenir pour mieux guérir Pour vieillir sereinement, sans penser à tous les problèmes financiers que peut engendrer la fragilisation d’une personne à un âge plus avancé, mieux vaut penser à souscrire à une compagnie de prévoyance (Filiassur, AGPM, CNP…) soit pour une assurance de garantie d’hospitalisation, soit pour une assurance d’autonomie. L’assurance hospitalisation, permettra de prendre en charge tous les frais d’hospitalisation en cas d’accident ou de maladie, par versement d’une somme pouvant atteindre 200 € par jour que l’assuré peut l’utiliser selon son gré. Ces indemnités sont, bien sûres, cumulables avec les prestations de la sécurité sociale et avec celle de la mutuelle santé. Pour l’assurance autonomie, comme celle proposée par Filiassur assurance, grâce à une cotisation de 5 € à un âge entre 40 et 75 ans, l’assuré recevra une indemnité sous forme de capital pouvant atteindre 20.000 €. Ces deux assurances peuvent permettre aux personnes âgées de couvrir tous leurs frais liés aux soins médicaux que ce soit à l’hôpital ou à domicile.